Suivez-nous sur Facebook

Blog Recherche

Articles récents

Réussir ses semis en 4 étapes

Réussir ses semis en 4 étapes

De la préparation du matériel à la plantation au potager

1-Préparation du matériel

Voici le matériel dont vous aurez besoin :

-       Serre en plastique munie de plusieurs cases pour des semis différenciés (photo 1)

-       Pastilles de tourbe OU "Terreau pour semis et repiquages "(remplir les cases à moitié)

-       Petites étiquettes pour semis

-       Eau

                                        Serre pour semis

2-Semis

-       Mouiller abondamment les pastilles de tourbe (elles gonflent petit à petit) ou le terreau (celui-ci se tasse un peu, en ajouter si besoin après la saturation). Attendre la saturation en eau. Je recommande en général de ne pas remplir complètement le godet de terreau afin de pouvoir remettre à niveau le substrat lorsque le plant pousse afin d'éviter que le semis "file". (voir cet article dans notre Blog)

-       Déposer une graine ou deux dans le petit trou de la pastille ou sur le terreau (sur la tranche pour les graines ovales)

-       Recouvrir d’un millimètre de terreau sec pas plus

-       Vaporiser de l’eau pour mouiller le dessus sans déranger la graine qui risquerait de s’enfoncer trop profondément si on mouille à l’arrosoir

-       Repérer les semis à l’aide des étiquettes

-       Mettre le couvercle de la serre

-       Installer idéalement sur une nappe de chauffage (photo 2)

-       Lorsque les cotylédons apparaissent, il faut idéalement placer la serre à la lumière ou sous des lampes de croissance (photo 3). Cela évitera que les semis filent (voir l'article sur ce sujet dans notre Blog)

-       Vaporiser de l'eau tant que la graine n'a pas germé. Dès la germination, on peut arroser à l'aide d'un petit arrosoir ou d'une bouteille d'eau munie de l'embout "Arrosoir" comme indiqué à la prochaine étape.

      Nappe de chauffage pour semis          Lampe de croissance pour semis

3-Repiquage

-       Lorsque le plant est suffisamment développé (environ 6 à 8 vraies feuilles) il convient de le repiquer dans un godet un peu plus gros (photo 4) 

-       Avec la pastille de tourbe c’est facile : mettre un peu de terreau au fond du godet, prendre la pastille délicatement, recouvrir de terreau. Vous pouvez aller jusqu’aux cotylédons.

-       Si vos semis sont directement dans du terreau, utiliser des petits ustensiles du style le "Set de repiquage" qui va vous permettre de déterrer délicatement le plant avec ses racines et un peu de terreau et de le repiquer dans le godet de la même façon que précédemment.

-        Le couvercle de la serre n’est plus utile. Maintenir les lampes de croissance et les nappes de chauffage.

-       Vous pouvez arroser à l’arrosoir ou idéalement avec une bouteille d’eau munie de l’embout arrosoir. Vous serez alors plus précis dans vos arrosages.

-       Lorsque les racines atteignent les bords du pot, les plants végètent donc n’hésitez pas à repiquer plusieurs fois dans des pots de plus en plus grands au fur et à mesure de la croissance (photo 5). Et à les tuteurer si besoin. C’est à cette étape que vous pourrez choisir de garder le plant le plus vigoureux si vous avez semé plusieurs graines dans le même pot.

-       Vous pouvez les installer dans une serre froide bien exposée dès lors que les températures extérieures sont supérieures à 8° environ la nuit. N’oubliez pas d’ouvrir la serre lorsque le soleil est présent pour bien aérer les plants.

 

       Repiquage en godet                      Repiquage en gros pots      

4-Plantation au potager

-       Dans les régions fraiches, attendre les Saints de Glace des 11, 12 et 13 mai (Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais). Dans le Sud de la France, vous pouvez planter un peu plus tôt si le printemps est clément, entre mi-avril et mi-mai.

-       Dans une terre amendée au printemps, faire un trou, y mettre un peu d’engrais universel Bio (en granulés par exemple, voir article sur ce sujet), déposer votre plant jusqu’aux cotylédons voire même jusqu’aux premières feuilles et ajouter de la terre (photo 6)

-       Arroser abondamment même s’il pleut ! 

-       Tuteurer si nécessaire

-       Faire un traitement à la bouillie bordelaise et au soufre dès que le temps est humide (voir l'article sur ce sujet dans notre Blog)

 

Il n’y a plus qu’à regarder pousser ! Puis à récolter (ici des courgettes Verte de Milan)

              Plantation d'une Courgette de Milan                      Courgettes "Verte de Milan"

Laisser un message

* Nom
* E-mail: (Non affiché)
   Site Web (Url du site avec http://)
* Commentaire
Reporter le code ci-dessus