Suivez-nous sur Facebook

Réductions

Blog Recherche

Articles récents

Comment repérer les salades sauvages ?

Comment repérer les salades sauvages ?

Les salades sauvages sont partout : Pissenlit, doucette, coquelicot…. Voilà pourquoi on chausse vite ses baskets et on part à l’assaut de ces belles sauvages !

Les salades sauvages


Une trentaine de salades sauvages sont répertoriées un peu partout en France. Douces, tendres, agrémentées d’une sauce à base d’huile d'olives, de vinaigre et de sel, elles régaleront les papilles des plus gourmands.
Mais il est très difficile de toutes les connaitre, surtout lorsque l’on débute. L’idéal sera donc de se focaliser sur une ou deux variétés. Une fois que l’on aura appris à les reconnaître, elles serviront de point de comparaison pour en identifier d’autres.

Zoom sur le Pissenlit et la Crépis de Nîmes


Pissenlit sauvage

Le pissenlit

Un classique et pourtant bien difficile à reconnaître parmi tant d’autres fleurs sauvages jaunes. Les fleurs de pissenlit sont en forme de petite languette (et pas en forme de tube). La tige qui porte le fruit a des poils épineux à sa base alors que la tige qui porte à la fleur n’a pas de poil et elle est creuse.

Les jeunes pousses de pissenlit sont tendres très goûteuses au début du printemps. A la fin du printemps, les feuilles vert foncé sont plus dures et plus amères.
Les feuilles se consomment en salades, les boutons de fleurs se préparent comme les câpres.

Le lait de pissenlit soulage les piqûres d’orties.


La Crépis de Nîmes

Elle ressemble beaucoup au pissenlit sauf que … la tige du pissenlit est creuse alors que celle de la Crépis de Nîmes est pleine.

Période de cueillette

Les salades sauvages se ramassent de l’automne au printemps, mais c’est en mars-avril qu’il y a la plus de variétés. On les cueille après les pluies d'automne, et avant la floraison.

Précautions

Pour respecter la nature, on ne ramasse que ce dont on a besoin.


Pour ne pas tomber sur des plantes impropres et polluées, il est important de respecter quelques consignes de base :
- On ramasse uniquement que espèces que l’on a bien identifiées
- On s’éloigne des bords des chemins où il peut y avoir des déjections animales
- On ne ramasse pas à proximité des champs de culture ou des vignes cultivés avec des pesticides

Laisser un message

* Nom
* E-mail: (Non affiché)
   Site Web (Url du site avec http://)
* Commentaire
Reporter le code ci-dessus